Autodidacte. Après une période d'expression figurative, mon travail de composition est guidé par l'intuition, l'équilibre des formes, des ombres, de la lumière et des couleurs, la musique étant ma source d'inspiration.

L'acte de peindre est à la fois, un aboutissement jamais assouvi tant la recherche d'approfondissement m'amène toujours plus loin de manière incertaine au-delà de ce que je sais.  Peindre est pour moi un espace émotionnel toujours en questionnement. 

Nicolas de Staël parlait de "résonance". "Résonance de celui qui peint à celui qui regarde" mais aussi "d'une mise à distance entre ressenti et représentation de l'objet". 

Tous mes remerciements à Peter Hopker et Lyz Friedrich, professeurs à l'Ecole d'Enseignements Artistiques de Tournefeuille, pour leurs conseils avisés et leur disponibilité. 

 Toute ma gratitude à mon fils Olivier pour la création de ce site et ma fierté pour son travail personnel pictural.

" La maison de quartier de la Paderne expose jusqu'au 30 juin, les tableaux de Dany Bouffanais-Marty et Daniel Martins de Barros. Tous deux sont issus des ateliers d'arts plastiques de l'EEA. Dany après avoir travaillé 5 ans avec Peter Hopker a poussé cette année sa curiosité aux portes de l'atelier de Lyz Friedrich. Daniel travaille depuis 2011 avec Peter Hopker. Les toiles de Dany Bouffanais sont abstraites. «Au début c'était figuratif sur fond de musique, maintenant je peins la musique elle-même». Daniel est figuratif «ce qui me plaît ce sont les portraits, capter l'âme des personnes». Son objectif est de toujours progresser, s'améliorer. Serait-ce un effet secondaire du sportif qu'il est aussi : le goût de l'effort. Il exécute ainsi de nombreux portraits ou encore quelques défis posés à la matière picturale, comme cette représentation de mains entre lesquelles coule une eau claire. Sa compagne de cimaise lui oppose les couleurs vives et fragmentées. «Lyz m'a permis de montrer des toiles que je n'aurais jamais osé montrer.» Des toiles rougeoyantes, beaucoup de bleu aussi au travers duquel cingle, comme des coups de cymbales, un éclat d'orange vif.

Regarder les toiles de ses deux artistes est une chose, les rencontrer, eux, en est une autre. Chacun à sa manière transporte et transmet une volonté du «positif». D'ailleurs, à les écouter tour à tour, ce mot leur est commun. Ils le partagent avec une égale gourmandise de la vie, et du bonheur. Quand on parle avec eux, c'est ce qu'ils vous disent et leur peinture le certifie."

La Dépêche du Midi , le 30 juin 2014

 

 

Joomla Tutorials for Beginners